MANDRIN

De WikiPatsh

MANDRIN n. m. (anc. provenç. mandre, du bas lat. mamphur, avec l'infl. du gotiq. *manduls, manivelle).
1. Appareil qui se fixe sur le nez d'une machine-outil ou de certains outils portatifs (par ex. perceuse, ponceuse) et qui sert à assurer le serrage de l'élément tournant (pièce ou outil) et son entraînement en rotation.
2. Cylindre de bois servant à dresser la surface intérieure d'un tuyau de plomb ou à façonner le zinc pour couverture. 3. Tige métallique qui s'adapte exactement à la lumière intérieure d'une aiguille, d'un trocart à ponction ou d'une sonde (gastrique, urinaire, etc.).
4. Cylindre de métal placé à l'intérieur d'une ébauche creuse pour en accroître le diamètre par forgeage ou pour l'allonger.
5. Tige cylindrique calibrée servant à donner, par étirage ou filage, leur diamètre intérieur à des tubes métalliques.
6. Tube creux en carton, servant d'axe à une bobine de papier.
7. Forme servant à mouler un objet en cuir.
8. Pièce métallique servant d'axe à divers rouleaux utilisés en teinture et impression des tissus.