Léopold Sedar Senghor

De WikiPatsh
Léopold Senghor

Biographie[modifier]

Léopold Sédar Senghor, né le 9 octobre 1906 à Joal (Sénégal) et mort le 20 décembre 2001 à Verson (France), est un homme d'État français puis sénégalais, poète, écrivain, premier président de la République du Sénégal (1960-1980). Il a été ministre en France avant l'indépendance du Sénégal et fut le premier Africain à siéger à l'Académie française.

Il est le symbole de la coopération entre la France et ses anciennes colonies pour ses partisans ou du néocolonialisme français en Afrique pour ses détracteurs.

Sa poésie, fondée sur le chant de la parole incantatoire, est construite sur l'espoir de créer une Civilisation de l'Universel, fédérant les traditions par-delà leurs différences. Par ailleurs, il approfondit le concept de négritude, notion introduite par Aimé Césaire qui la définit ainsi :

« La négritude est la simple reconnaissance du fait d’être noir, et l’acceptation de ce fait, de notre destin de Noir, de notre histoire et de notre culture1. » Né à Joal, au Sénégal, le 9 octobre 1906, Léopold Sédar Senghor fait ses études à la mission catholique de Ngasobil, au collège Libermann et au cours d'enseignement secondaire de Dakar, puis, à Paris, au lycée Louis-le-Grand et à la Sorbonne. Il est reçu à l'agrégation de grammaire en 1935.

Oeuvres[modifier]

1945 : Chants d’ombre - poèmes
1947 : Les plus beaux écrits de l’Union française - en collaboration (La Colombe)
1948 : Hosties noires - poèmes
1948 : Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française, précédée de Orphée noir par Jean-Paul Sartre (PUF)
1949 : Chants pour Naëtt
1953 : La Belle Histoire de Leuk-le-Lièvre - en collaboration (Hachette)
1956 : Ethiopiques
1961 : Nocturnes - poèmes
1962 : Pierre Teilhard de Chardin et la Politique africaine
1964 : Liberté 1 : Négritude et Humanisme, discours, conférences
1971 : Liberté 2 : Nation et Voie africaine du Socialisme, discours, conférences
1973 : Lettres d’hivernage - poèmes
1977 : Liberté 3 : Négritude et Civilisation de l’Universel, discours, conférences
1979 : Élégies majeures - poèmes
1980 : La Poésie de l’action - dialogue (Stock)
1983 : Liberté 4 : Socialisme et Planification, discours, conférences
1986 : Black Ladies, photos Ommer Uwe (Jaguar)
1988 : Ce que je crois : Négritude, francité, et civilisation de l’universel (Grasset)
1990 : Œuvre poétique
1992 : Liberté 5 : Le dialogue des cultures