EMPIRE DU GHANA

De WikiPatsh

Situation géographique[modifier]

Le Ghana est situé au Nord des deux boucles divergentes des fleuves Niger et Sénégal. C'est le premier empire noir connu avec beaucoup de précisions dans cette région.
La première description du Ghana nous est rapportée par le géographe musulman d'Espagne El Bekri, vers 1067 - 1068.

Sources d'information[modifier]

Il est possible de reconstituer l'histoire du Ghana grâce :
- aux nombreux documents épars que nous ont laissés les auteurs arabes ou arabisés. Tels sont Ibn Haoukal (Xe siècle), El Bekri (Xe siècle), Mahmoud Khati (XIV e siècle) et Es Saadi (XVIIe siècle);
- à la tradition orale des peuples Soninkés ;
- aux fouilles archéologiques de Bonel de Mézières (qui permirent de retrouver l'emplacement du Ghana en 1914), de de Paul Thomassey et Raymond Mauny (qui confirmèrent l'existence de la ville: (1949-1950).

== Origines ==
Connu indifféremment sous les noms de Ouagadougou et de Ghana, l'empire aurait été fondé vers l'an 300 par des blancs d'origine inconnue (des Judéo-Syriens) d'après Delafosse, par des noirs Sarakollé selon Cheikh Anta Diop. Judéo-Syriens ou noirs, 44 souverains dirigirent le pays jusque vers 790. A cette date, un Soninké Kaya Maghan Sisse (Kaya Maghan: Maître de l'or) s'empara du pouvoir et fonda la dynastie des Sisse Tounkara qui régna sur le Ghana jusqu'à la conquête Almoravide en 1076.

Apogée de l'empire[modifier]

De 990 à 1076, la civilisation ghanéenne brillant de tout son éclat. Les fouilles entreprises à Koumbi Saleh (350Km au Nord de Bamako) le prouvent : maisons en bois d'acacias, matériel en fer perfectionné, fenêtres vitrées etc
Parmi les souverains qui ont régné durant cette période, citons Tounka Menin et Tounka Kanissa. Le Ghana s'étendait alors du Sénégal à la boucle du Niger et de l'Adrar aux sources du Sénégal et du Niger.

Déclin du Ghana[modifier]

La richesse du Ghana attirait naturellement l'attention et suscitait l'envie de ses lointains voisins du Maghreb. Ceux-ci supportaient mal d'être dominés par le Ghana et de ne pas participer au riche commerce de sel et de l'or. Ainsi sous prétexte de repandre l' Islam, les Almoravides entreprirent la conquête de la région soudanaise sous la direction d'Abou Bakar Ben Omar. En 1076, ils envahirent le Ghana et prirent Koumbi, la capitale.
La présence des Almoravides au Ghana fut de courte durée, car après la mort d'Abou Bakar Ben Omar en 1087, le Ghana retrouve son indépendance. Mais les anciennes régions tributaires du Ghana, profitèrent de cette conquête pour rejeter sa tutelle. Il ne réussit plus à rallier ni à résister aux attaques d'autres forces qui se dessinaient, tels Sosso.
En 1023, le roi des Sosso appelé Soumangourou (Soumaoro) occupa de nouveau le Ghana et en 1240, Soundiata Keita, empereur du Mali, détruisit Koumbi de fond en comble et renversa les Sosso qui régnaient au Ghana.