Dag Hammarskjöld

De WikiPatsh
Dag Hammarskjöld.jpg

Né le 29 juillet 1905 à Jönköping en Suède et mort dans un crash aérien le 18 septembre 1961, en Rhodésie du Nord (l'actuelle Zambie), est un diplomate suédois, qui fut le deuxième secrétaire général des Nations unies. Il a occupé cette fonction de 1953 à 1961. Le prix Nobel de la paix lui fut décerné l'année de sa mort, à titre posthume.

Dans la nuit du 17 au 18 septembre 1961, probablement aux alentours de 0 h 15, l'Albertina, le DC-6 affrété pour le compte de l'ONU par la compagnie suédoise Transair Sweden, qui transportait Dag Hammarskjöld, s'écrasa dans une forêt à une dizaine de kilomètres de Ndola, en Rhodésie du Nord (actuelle Zambie). Arrivé à Kinshasa (Léopoldville) le 13 septembre 1961, au lendemain du déclenchement par l'ONUC de l'opération « Morthor », Hammarskjöld se rendait à Ndola afin de rencontrer le président du Katanga indépendant Moïse Tshombé. Il espérait pouvoir négocier avec lui la libération d'une compagnie de casques bleus assiégée à Jadotville ainsi que le désarmement complet des forces katangaises, en application de la résolution 161 du conseil de Sécurité. Apparemment, Hammarskjöld mourut au moment même de l'impact avec 14 autres passagers et membres d'équipage. Seul le chef de la sécurité, le sergent Harold Julien, survécut à l'écrasement, mais il décéda 6 jours plus tard1.