Communauté de développement de l’Afrique australe

De WikiPatsh
Révision datée du 24 mai 2022 à 17:20 par Patsheko (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
La SADC

En 1992, les chefs de gouvernement de la région ont décidé de transformer la SADCC en la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), en mettant l'accent sur l'intégration du développement économique.

La SADCC avait été formé en 1980 à Lusaka en Zambie pour faire avancer la cause de la libération politique nationale en Afrique du Sud, et pour réduire la dépendance envers l’Afrique du Sud alors sous le régime de l’Apartheid , grâce à une coordination efficace de l'utilisation des caractéristiques et des atouts spécifiques de chaque pays et ses ressources. Le Siège de la SADC est situé à Gaborone, au Botswana

Le Traité de la SADC a été signé pour succéder à la Conférence de Coordination pour le Développement de l'Afrique Australe (SADCC). Les objectifs de la SADC, comme indiqué dans l'article 5 du Traité de la SADC (1992) sont les suivants: réaliser le développement et la croissance économique, réduire la pauvreté, améliorer le niveau et la qualité de vie des habitants de l'Afrique australe et de soutenir les personnes socialement défavorisées à travers l'intégration régionale ; Développer des valeurs politiques, des systèmes et des institutions communes; Promouvoir et défendre la paix et la sécurité; Promouvoir le développement autonome sur la base de l'autosuffisance collective et l'interdépendance des États membres; Parvenir à une complémentarité entre les stratégies et programmes nationaux et régionaux; Promouvoir et maximiser l'emploi productif et l'utilisation des ressources de la région; Parvenir à une utilisation durable des ressources naturelles et la protection efficace de l'environnement et de renforcer et consolider les affinités historiques, sociales et culturelles et des liens entre les populations de la région.

La SADC est composée de 9 institutions principales: le Sommet des chefs d’Etats et de gouvernement, le Sommet de la Troïka de l'Organe sur la politique de défense et de sécurité, le Tribunal de la SADC, le Conseil des ministres de la SADC, les comités ministériels sectoriels, le Comité permanent des hauts fonctionnaires du Secrétariat de la SADC, les Comités nationaux de la SADC, et le Forum parlementaire de la SADC.

Les Etats membres actuels sont les suivants: l’Angola, le Botswana, la République Démocratique du Congo, le Lesotho, Madagascar, le Malawi, l’Ile Maurice, le Mozambique, la Namibie, les Seychelles, l’Afrique du Sud, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe.